Bibliographies
 
Synthèses documentaires
 
Dossiers documentaires
 
 
SmartSection is developed by The SmartFactory (http://www.smartfactory.ca), a division of INBOX Solutions (http://inboxinternational.com)
VigiPallia > Aides et outils > Comment rédiger et présenter son mémoire?
Comment rédiger et présenter son mémoire?

 

 

 

Quelques idées pour la rédaction et la mise en page d'un mémoire de fin d'études

 

 

Rédaction

 

Le titre : le mémoire doit avoir un titre clair, court et simple, quitte à donner un sous-titre plus explicite.

La longueur du texte : cette donnée est souvent transmise par l'université de rattachement ainsi que la police, les marges et les interlignes.

 

Le texte : doit être construit et argumenté.


L’introduction présente :

  • le sujet
  • la problématique
  • les références théoriques utilisées
  • la méthodologie générale adoptée.

Elle annonce le plan du mémoire.

Le corps du mémoire est organisé en parties et sous-parties conformément au plan annoncé.

 

La conclusion récapitule les questions posées et les réponses apportées en indiquant leur portée et leurs limites.

 

Les annexes : ils figurent en général en fin de document pour illustrer les arguments qui sont proposés, mais leur lecture ne doit pas être indispensable pour la compréhension du texte du mémoire. Si une référence est faite dans le corps du mémoire à un extrait des annexes, il faut faire une copie de cet extrait et le mettre dans le corps du mémoire. Autrement dit, on doit pouvoir lire le mémoire et comprendre le texte sans aller dans les annexes.

 

Les remerciements : ils sont généralement destinés aux personnes qui ont accueilli l’étudiant et à ceux qui l’ont aidé dans son travail.

 

Présentation & Mise en page

 

La couverture du mémoire

Elle indique :

  • l’intitulé du diplôme, exemple : « Mémoire de Licence de Sciences de l’éducation » ;
  • le titre du mémoire ;
  • le nom patronymique (éventuellement suivi de « épouse … ») et le prénom de l’étudiant(e)
  • l’université, la faculté et le département;
  • le nom et le prénom du directeur du mémoire
  • l’année universitaire.

La mise en page doit être claire et peut être illustrée.

La couverture peut être une feuille plus épaisse ou précédée d’une feuille plastifiée. Elle ne compte pas comme une page, ni son verso. On n’écrit rien sur le verso de la couverture.

Faites simple au niveau des couleurs de la couverture : la sobriété met davantage l'accent sue le contenu du mémoire que sur sa forme. 

Après la dernière page du mémoire, il y a une autre feuille de couverture plus épaisse. Les deux pages que forme cette feuille de couverture s’appellent respectivement la troisième et la quatrième de couverture. Sur la quatrième de couverture, on peut porter des informations.

Les informations de quatrième de couverture sont :

  • le titre du mémoire
  • l’auteur du mémoire
  • le résumé en français
  • l’abstract (en anglais)
  • des mots clés.

 Exemple de présentation de la couverture du mémoire :

 

 

Titre du diplôme/formation

Ex : Diplôme de conservateur de bibliothèque

 

Titre du mémoire/sujet de mémoire

 

Ex : Une collection numérique face au défi

du droit d’auteur : l’exemple de

Bibliothèque et Archives nationales du Québec

 

NOM, Prénom

 

Sous la direction de X

Ses fonctions

 

Ex : Sous la direction de Mélinda Martin

Conservateur général des bibliothèques

 

Mémoire d’étude_date

 

 

 

La pagination

Il en existe deux suivant que vous imprimez en recto ou en recto-verso :

  • En recto seulement

1) La première page (pas numérotée) reprend la couverture avec seulement le titre du mémoire et le nom de l'étudiant.

2) La deuxième page est celle des remerciements.

3) La troisième page est celle du sommaire (si possible sur une seule page c'est plus lisible).

4) Le corps du mémoire commence donc par l’introduction à la page 4. On commence chaque chapitre sur une « belle page » c'est-à-dire la page de droit ou le recto.

5) La bibliographie commence sur une  belle page.*

6) Les annexes commencent sur une  belle page .

Les pages doivent être numérotées jusqu'à la fin.

*Belle page : la page de droite ou le recto

 

  •  En recto-verso

Les pages impaires sont toujours à droite et les pages paires à gauche :

1) La première page (pas numérotée) reprend la couverture avec seulement le titre du mémoire et le nom de l'étudiant. La deuxième page est blanche.

2) La troisième page est celle des remerciements, généralement destinés aux personnes qui ont accueilli l’étudiant et à ceux qui l’ont aidé dans son travail. La quatrième page est blanche.

3) La cinquième page est celle du sommaire. La sixième page est blanche.

4) Le corps du mémoire commence donc par l’introduction à la page 7, la huitième page n'est pas blanche, sauf si l’introduction tient sur une seule page. On commence chaque chapitre sur une « belle page » (une page impaire)

5) La bibliographie  commence sur une  belle page

6) Les annexes commencent sur une belle page

Y a-t-il un  nombre de pages imposé pour l'introduction ?

 

A titre indicatif : 

pour un travail de 40 à 60 pages, l'introduction est approximativement de 3 à 4 pages ;

pour un travail de 100 à 150 pages, l'introduction est approximativement de 5 à 6 pages ;

pour un travail de 400 à 500 pages, l'introduction est approximativement de 10 à 20 pages. 

 

Les pages doivent être numérotées jusqu'à la fin.

 


 

Bibliographie :

 

FONDANECHE, Daniel. Rédiger un mémoire de master ou professionnel. Paris : Vuibert, impr. 2009.

IBEAUD, Michel. L'art de la thèse: comment préparer et rédiger une thèse de doctorat, un mémoire de

DEA ou de maîtrise ou tout autre travail universitaire. Paris : la Découverte, 2003.AROQ, Corinne « et al ».

Méthodologie de la thèse et du mémoire. Paris: pincipes méthodologie, 2009. BOUTILLIER, Sophie « et al ». 

BOULOGNE, Arlette. Comment rédiger une bibliographie. Paris : Nathan Université, 2002. 128 p. (Collection 128).

MORIZIO Claude. La recherche d’information. Paris : Nathan Université, 2002. 128 p.
(Collection 128).

Les différents écrits professionnels. Paris : Bordas pédagogie, 2001. 133 p. (Formation des enseignants).

GOMEZ, Florent. Le mémoire professionnel : objet de recherche et outil de formation. Bruxelles, 2001. 166 p. (Méthodes en sciences humaines).

MAFFE, Annick. Réussir son mémoire professionnel. Lyon : Chronique sociale, 1998.

CALLENS, EricOmer. Comment peaufiner mon / ma thèse, mémoire, dossier. […]. 2e ed. Kortrijk, 1992.

CAMUS,  Bruno. Rapports de stage et mémoires. Paris : Editions d’Organisation Université, 1992. 77p. (Méthod’Sup)


Norme AFNOR Z 44-005 pour établir la liste des références bibliographiques.

 

Méthodologie de rédaction et de présentation du mémoire selon formation :

-Comment mettre en forme son mémoire ?

Cellule TICE. Institut d’étude politique de Grenoble.

Disponible sur http://www-sciences-po.upmfgrenoble.fr/IMG/pdf_Mettre_en_forme_son_memoire.pdf

 

- Quelques conseils pour la rédaction d'un mémoire de maîtrise. Raufaste Eric.

Disponible sur http://w3.ltc.univtlse2.fr/raufaste/Pages/Etudiants/CoursOnLine/Memoires/ conseilsmemoire.pdf

 

Exemple de mémoire :

MAUREL C. Une collection numérique face au défi du droit d’auteur : l’exemple de Bibliothèque et Archives nationales du Québec.[En ligne]. Mémoire d’étude de diplôme de conservateur. Lyon : Ecole national supérieur des sciences de l’information et des bibliothèques (Enssib), 2007.

Disponible sur http://memsic.ccsd.cnrs.fr/docs/00/33/49/29/PDF/mem_00000460.pdf (consultée le 10-08-2011)

 

 

 

  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

Menu utilisateur